“La verticale du fou” de Fabio M. Mitchelli

Publié le par Chloé.N

“La verticale du fou” de Fabio M. Mitchelli

Place à un thriller fantastique glaçant

Fantastique parce qu’il met en scène une jeune femme décédée, en l’occurrence Clarisse, dans le rôle de la narratrice. Le personnage n’est pas une forme blanche qui flotte dans les airs comme on peut le voir dans de nombreux films, mais bien un cadavre qui nous raconte son histoire.

Clarisse est morte depuis 5 jours et son corps a été retrouvé dans une forêt à 3 km du lieu où elle a été assassinée.

Comme avec des flash-back, Clarisse enfin ce qu’il en reste, revient sur ses premières années, sa vie de femme, ses dernières heures et nous fait vivre sa propre mort, puis retour sur la scène de crime où son corps entièrement nu et mutilé est exposé aux yeux de tous.

Le décompte avant l’arrêt des fonctions vitales est angoissant.

Comble de l’horreur quand on apprend qu’un viol post-mortem a été pratiqué sur la dépouille de Clarisse et que sa mort va amener à résoudre d’autres crimes jusqu’alors non élucidés.

Bien que ce thriller soit très court (76 pages), il n’en reste pas moins très puissant aussi bien par la façon de raconter cette histoire, mais aussi par les images que l’on imagine aisément et qui vous restent dans la tête. J’avoue qu’à certains moments, j’en avais la chair de poule. Malgré tout, l’auteur a réussi à insérer quelques pointes d’humour. Noire, bien sûr.

Si certains peuvent qualifier ce thriller de gore ou de glauque, je dirais qu’il est certes dérangeant, qu’il peut mettre mal à l’aise voire en retourner certain(e)s, mais au final, ça reste un livre fort, troublant, triste et surtout original.

Prêt(e) pour une escalade dans l’horreur du genre humain ?

La verticale du fou” de Fabio M. Mitchelli – Editions Ex-Aequo - 2011

Commenter cet article