“Knysna” de Odehia Nadaco

Publié le par Chloé.N

"Knysna" - Odehia Nadaco - AutoéditionDeux amis dont l’un accompagné de sa fille se retrouvent dans un pub. Mais la rencontre va très rapidement tourner au cauchemar…

Hilton et Michaël sont amis depuis toujours. Ils partagent d’ailleurs le même appartement. Ils ont  depuis le début établi un pacte : tout se dire, ne jamais rien se cacher.
Quand l’un va connaître le plus grand drame de sa vie et tenter de se relever tant bien que mal, son ami de toujours, lui aussi touché, va tout faire pour connaître la vérité. Mais c’est sans compter sur Knysna, la petite-amie de Hilton qui va remettre en question le pacte des deux amis.

Pour cette nouvelle lecture, direction non pas l’Afrique du Sud comme pourrait le supposer son titre, mais bel et bien à New-York. L’auteure nous fait suivre deux histoires en parallèle avec en fil rouge, Knysna, personnage énigmatique, qui bien qu’on ne sache pas grand-chose d’elle, intrigue. Le doute s’installe également avec la personnalité froide et dure d’Hilton, qui nous interroge et nous tient en haleine.
Sans fioritures, on entre dans le vif du sujet dès les premières lignes avec un personnage attachant.
Même si j’ai mis le doigt assez rapidement sur une des intrigues, n’en reste pas moins que ce roman est essentiellement bien mené par la psychologie des personnages.
On sent, on espère que ce petit je ne sais quoi, d’insidieux, va arriver et au moment où l’on ne s’y attend pas du tout, on se prend une claque magistrale. Et c’est peut-être ça, du moins pour moi, qui fait toute la différence et que ce roman n’est pas juste un premier roman parmi tant d’autres.  

Roman noir, roman psychologique, drame ? Knysna c’est un peu de tout ça à la fois, avec pour toile de fond une histoire d’amitié très forte, presque fraternelle de deux écorchés vifs. C’est à la fois bouleversant, inattendu et sensible.

Knysna” de Odehia Nadaco - Auto-édition - 2016

Disponible en version numérique sur Amazon, Kobo, iBooks Store et en version papier sur Amazon

 

 

Commenter cet article