“Mes amitiés à Lucifer” de Yann Chambers

Publié le par Chloé.N

Mes amitiés à Lucifer - Yann Chambers - #Auto-édition

Un groupe d’adolescentes britanniques fait une halte le temps d’une soirée en Normandie avant de repartir vers la capitale. Le lendemain, l’une d’elle manque à l’appel. On la découvre sans vie dans sa chambre, décédée par strangulation, violée post-mortem et le dos dépecé.
Cinq ans plus tard, une jeune femme est retrouvée dans un parc new-yorkais la peau du dos minutieusement prélevée. L’affaire va être conduite par Steve Hilton Jones, un enquêteur de nuit mis au placard, qui va vite être épaulé par son homologue français Anatolia Demontais, venue procéder à l’extradition du violeur de la jeune Cathleen O’Brien.  

Un premier roman qui au début, n’est pas sans rappeler Buffalo Bill du Silence des Agneaux (rappelez-vous, celui-là même qui dépeçait des femmes à forte corpulence pour confectionner des vêtements). Mais la ressemblance s’arrête là, car l’auteur a pris le parti d’exploiter le monde de l’art, et plus précisément celui de la peinture.
Il nous distille ici et là un vocabulaire élaboré qui apporte un petit plus à ce roman policier,  toutefois assez classique. C’est bien mené, les descriptions de New-York permettent de se mettre dans l’ambiance, des rebondissements relancent l’intrigue.
Une lecture agréable qui prend le lecteur dès les premières pages, si ce n’est que la présence de nombreuses “coquilles” et de quelques fautes peuvent entacher la lecture pour un œil avisé. Malgré ces petits “désagréments”, j’ai été agréablement surprise.
Un auteur à suivre…

Mes amitiés à Lucifer” de Yann Chambers - Auto-édition - 2016

Commenter cet article