“Le hibou” de Samuel Bjørk

Publié le par Chloé.N

Le hibou - Samuel Bjørk - Editions JC Lattès

1972. Le fils d’un riche armateur doit contourner les volontés de son père pour pouvoir se marier. Peu de temps après l’union, la jeune épouse se tue dans un accident de voiture et le mari disparaît.

Une jeune fille décide une nuit de suivre son frère. Elle le découvre nu dans une grange, recouvert de plumes, lui souriant avec une souris morte dans la bouche.

40 ans plus tard. Dans la forêt norvégienne, un botaniste découvre une adolescente nue, les yeux exorbités, le corps contorsionné dans une étrange position, une fleur coincée dans la bouche, et des plumes partout.

Six mois après une enquête éprouvante pour l’Unité Spéciale, on retrouve Holger Munch et son équipe dans cette nouvelle affaire. Devant l’atrocité et l’étrangeté de ce nouveau cas, Holger n’a pas d’autres choix que de faire appel à Mia Krüger, une enquêtrice extrêmement douée mais hantée par les démons de son passé, qui ne trouve son salut que dans le travail.
Quand l’équipe apprend qu’une vidéo tourne sur Internet mettant en scène la perversité de son auteur, l’enquête va prendre une nouvelle tournure, et va une fois de plus toucher l’Unité personnellement.

Comme avec “Je voyage seule”, l'histoire démarre réellement avec la découverte d'un corps à la mise en scène complexe dans une forêt. L’auteur nous saisit dès les premières lignes et ce, jusqu’à la toute dernière page, avec une intrigue tordue qui nous emmène dans les noirceurs de l’âme humaine.

Bien que l’auteur nous fait des rappels concernant les personnages et permet ainsi de lire “Le hibou” indépendamment de son précédent roman, je pense toutefois qu’il est préférable de lire au préalable “Je voyage seule”, où la psychologie des personnages est plus approfondie et s’imbrique parfaitement à l’histoire. Ici encore, on pourrait presque dire que c’est le personnage de Mia qui nous tient en haleine, qui porte le roman.

Cette fois pas de coup de cœur, mais une lecture qui s’avère toujours aussi efficace, sans temps  mort.

Nul doute que le binôme Munch/Krüger n’est pas prêt de raccrocher. A suivre…

Chronique “Je voyage seule” : http://aurayondeslivres.over-blog.com/2016/05/voyage-seule-samuel-bjork.html

Le hibou” de Samuel Bjørk - Editions JC Lattès - 2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article