“Kaboul Express” de Cédric Bannel

Publié le par Chloé.N

 

"Kaboul Express" - Cédric Bannel - Ed. Robert Laffont - La Bête Noire - 2017“Kaboul Express” : nom donné au réseau afghan de Daech qui permet à l’Etat islamique d’importer en Syrie et en Irak des combattants expérimentés en provenance du Khorasan, territoire comportant notamment l’Afghanistan et les zones tribales du Pakistan.

Il pourrait être un ado comme tous ceux de son âge. Zwak passe tout son temps la tête dans son ordinateur à jouer à des jeux vidéos. Pour lui, la vie est comme ce monde virtuel : il faut passer les épreuves et accéder aux niveaux supérieurs pour réussir. Pourtant c’est bien une triste réalité quand Zwak accepte de subir les pires sévices pour arriver à ses fins.

Appelé dans un taudis des bidonvilles, le qomaandaan Kandar et son équipe sont sur une scène de crime où un couple a été massacré à coups de couteau. Le misérable logement a été retourné. Lorsque l’équipe de Kandar met la main sur ce que l’assassin était venu chercher, le qomaandaan découvre que derrière cette tuerie se cache les prémices de ce qui pourrait bouleverser le monde occidental, et en informe son amie et collègue Nicole Laguna, à la tête du service de recherche de la DGSI. Dès lors, une course contre la montre est lancée…

Si Cédric Bannel avait mis la barre haut avec Baad, cette fois-ci, c’est un cran au-dessus qu’il signe le retour du duo Kandar/Laguna.
Avec son précédent roman, Bannel nous avait fait découvrir un Afghanistan méconnu et le fonctionnement de la Police afghane ; ici, il nous plonge au cœur de l’organisation de Daech où l’on découvre un groupe extrêmement hiérarchisé et met en lumière le travail de l’ombre des hommes (et femmes) de la DGSI.

De l’Afghanistan en Syrie, à l’Europe, ce roman est certainement plus dur que Baad. Et toujours aussi bien documenté (si l’on ne connaît pas un peu le parcours de l’auteur, on pourrait se demander si ce dernier n’aurait pas eu une vie antérieure dans les Renseignements). Surprenant mais surtout coup de maître de l’auteur d’intégrer l’esprit de Léonard de Vinci dans ce page-turner.

Difficile de qualifier Kaboul Express de (simple) polar. C’est plus que ça. Entre actu, fait de société, dépaysement, découverte, enquête policière et fiction, ce nouveau roman est incontestablement celui dans lequel il faut se plonger pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.
Anxiogène vu le contexte actuel ? Certainement pas. Parce que ça reste avant tout un roman, qui plus est, intelligent, instructif et sans parti pris. Un roman extrêmement réaliste qui nous fait réfléchir tout en nous faisant découvrir le monde sous un angle différent.  

Et qui dit Oussama Kandar, dit Malalai. L’épouse avec qui, le qomaadaan forme un couple atypique. Aujourd’hui, la gynécologue est fatiguée de toute cette violence et pense sérieusement à quitter le pays.

Mais comme son titre l’indique, la lecture de Kaboul Express est vraiment trop rapide…

Kaboul Express” de Cédric Bannel - Ed. Robert Laffont - La Bête Noire - 2017

Retrouvez la chronique de Baad => http://aurayondeslivres.over-blog.com/2016/10/baad-de-cedric-bannel.html

 

Commenter cet article