“Traquées” de Michaël Robotham

Publié le par Chloé.N

"Traquées" Michaël Robotham - JC Lattès

Après avoir exercé en tant que psychologue, Joseph O’Loughlin, dit Joe, est aujourd’hui enseignant en psychologie comportementale. Atteint de la maladie de Parkinson, Joe a été blanchi il y a quelques années, d’accusations pour l’assassinat de l’une de ses patientes.
Pour son premier jour de cours à l’Université de Bath, c’est à la Police qu’il va devoir faire affaire ; lorsqu’elle demande à Bruno Kaufmann qui dirige le département de psychologie, d’intervenir sur une tentative de suicide. Kaufmann se défile sous un faux prétexte et envoie Joe.
Sur place, l’ex psychologue découvre une femme nue, en pleurs au téléphone, chaussée de talons aiguilles rouges, avec “salope” écrit sur le ventre. Avant de sauter du pont, elle murmure ses dernières paroles : “Vous ne comprenez pas”.
Quelques jours plus tard, Joe reçoit la visite de Darcy, la fille de la suicidée du pont, qui lui demande de l’aide. Elle dément la thèse du suicide ; sa mère qui avait le vertige n’a pas pu faire ce geste désespéré.
Devant la tristesse de l’adolescente et voulant lui apporter une réponse plausible, Joe ne se doute pas qu’il s’embarque malgré lui, plus qu’il ne devrait, dans une enquête qui va bouleverser sa vie.

Entre une inspectrice gay, lointaine cousine de psychopathes, un ex psy anciennement accusé de meurtre, qui plus est, maintenant ami avec l’ancien flic qui a tenté de le faire arrêter, nous avons ici des personnages qui sortent du moule habituel du polar. Trois personnalités différentes qui vont bien s’accorder et dotées d’un certain d’humour.
 
Un poil trop long (pour moi) pour ce polar relativement classique, dont dès le départ, on devine dans les grandes lignes l’épilogue. Ca n’empêche, c’est efficace.
Mais en plus des personnages, c’est plus le côté psychologique du roman, (on n’est pas là dans un roman psychologique à proprement parler) qui apporte le petit truc en plus à cette histoire : la torture mentale que ce pervers fait subir à ses proies, ses victimes. On veut comprendre pourquoi, savoir quel est le but final de ces traques qui amènent toutes ces femmes à se donner la mort.

Pour mon premier Michaël Robotham (et il y a en a bien d’autres), je n’ai pas été déçue, loin de là. Les caractères de ses personnages, son style, le ton de ses dialogues m’ont vraiment donné envie de découvrir cet auteur.

Traquées” de Michaël Robotham - Ed. J.C. Lattès - 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article