“Versus” de Luca Tahtieazym

Publié le par Chloé.N

"Versus" Luca Tahtieazym - Auto-édition - 2017

On est dans les années 80. Achille représentant commercial, se dit féministe et n’allez surtout pas lui dire qu’il est un monstre. C’est un artiste avec un grand A, c’est d’ailleurs comme cela que la presse l’a surnommé. Depuis qu’il a commencé son “art” , personne ne sait qui il est. Et pourtant, tout le monde ne parle que de lui. Ou plutôt de ses “œuvres”, qui font la Une des journaux. Et ce, parce qu’Achille se sert de corps de femmes comme supports ; il les égorge puis dessine sur ses toiles humaines un monument, un lieu emblématique de la ville d’où il exprime son art.

 

Tout bascule quand la presse lui attribue un meurtre qu’il n’a pas commis. Au fil des jours, Achille se rend compte que ce n’est pas une coïncidence, son copieur le connaît. “L’Artiste” va alors mener sa propre enquête pour savoir qui se fait passer pour lui…

“Vous aurez deux manières de vous comporter. Soit vous me suivrez dans mes raisonnements et vous confirmez que je suis un homme méritant, soit vous vous montrerez obtus et vous choisirez la facilité.”

Achille se livre à vous. Vous serez son confident, vous serez au cœur de ses pensées les plus intimes. Là ce n’est pas la seule originalité de ce roman. Et si en plus vous êtes féru(e) d’Histoire, alors dès les premières pages, Achille et sa relation particulière avec Patrocle vont vous interpeller.
Comment lire ce roman ? Comme un simple thriller ou laisser votre imagination s’influencer de vos connaissances historiques pour supposer d’une éventuelle fin ? J’avoue que cette dernière hypothèse m’a beaucoup séduite et apporte un intérêt supplémentaire, même si le pitch original est déjà très attirant.

Pour mon premier Tahtieazym (et certainement pas le dernier), j’ai été agréablement surprise. Par son audace de jouer ainsi sur les deux tableaux, de mêler thriller (contemporain) avec une (très légère) touche de mythologie. Fallait quand même le faire… et Luca Tahtieazym l’a fait d’une manière intelligente, très subtile. Sans oublier que l’histoire en elle-même se passe dans les années 80, et là encore, l’auteur n’oublie pas de nous remettre dans le bain à coups de détails datant de l’époque. Autre point fort de ce roman, le vocabulaire. On le trouve ici et là, recherché sans être pointu.  

Tout comme Achille, j’ai fini par trouver le copieur. Et si les coups de théâtre font bel et bien partie des tragédies grecques, avec Versus, vous n’y échapperez pas….


Versus” de Luca Tahtieazym - Auto-édition - 2017

Commenter cet article