“Hors cadre” de Stefan Ahnhem

Publié le par Chloé.N

"Hors cadre" de Stefan Ahnhem - Editions Albin Michel - 2016

Un cliché pris 30 ans plus tôt se retrouve au côté d’un corps mutilé, où le visage de la victime a été barré au feutre. Les mains tranchées de l’homme sont retrouvées dans les douches de l’établissement scolaire où il enseignait.
Coïncidence ou pas, c’est à ce même moment que Fabian Risk refait surface dans la ville de Helsingborg où il a grandi. Pour la famille Risk, ce déménagement est synonyme de nouveau départ…
En charge de cette affaire, Astrid Tuvesson de la brigade criminelle et future patronne de Risk, le reconnaît parmi les autres élèves de la photo et lui demande un coup de main.
Rick va malgré lui se retrouver au cœur d’une enquête qui va le mettre sous les feux de la rampe en le replongeant dans une adolescence qu’il aurait voulu laisser derrière lui…

Dix-neuf potentielles nouvelles victimes ou autant de possibilités de trouver un tueur sur cette photo ?

Voici un petit pavé qui prend son temps, du moins dans la première partie. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, on est très vite pris dans ce roman. L’auteur ne nous noie pas dans un excès de détails ou de descriptions. Non pas que l’écriture ne soit pas fluide, non loin de là, mais l’auteur a pris le parti de construire son roman d’une manière qui m’a un peu fait penser aux polars à l’ancienne. On oublie donc le style expéditif façon séries TV.

Les grands consommateurs de romans policiers et de polars vont dans un premier temps anticiper dans les grandes lignes ce qui va arriver, sans trop se tromper. Assez vite, j’ai trouvé cette lecture presque trop prévisible, trop classique, peut-être pour la simple et bonne raison que récemment j’ai lu un livre qui avait la même thématique. Mais mais mais….

C’est dans l’autre moitié du roman que les choses se corsent et remettent en question toutes les certitudes que vous aviez quant à la suite de votre lecture. Je peux vous dire sans spoiler que quoi  que vous pouvez penser, vous avez tout FAUX.
Les rebondissements de cette seconde partie relancent l’enquête qui devient plus complexe au fil des pages.

Une lecture que j’ai beaucoup aimé même si l’ambiance nordique n’était pas au rendez-vous. Vous savez ce côté froid et sombre que l’on retrouve généralement dans ce genre de littérature… Parce qu’à part les noms et la guéguerre que se livre (dans le roman) la police suédoise et danoise, ce sont les seuls éléments qui vous rappellent que vous avez entre les mains un polar nordique.

S’il devait y avoir un bémol à relever avec Hors cadre, ce serait du côté du nombre de pages (presque 600). Avec quelques 150/200 pages en moins (oui, je sais, c’est beaucoup), le roman aurait probablement gagné en un rythme plus soutenu. Mais ça n’empêche, ça reste un très bon polar. Qui plus est, un premier roman. D’ailleurs, une adaptation en série TV est prévue.

En espérant que Hors cadre ne soit pas qu’un one shot…

Hors cadre” de Stefan Ahnhem - Ed. Albin Michel - 2016

 

Commenter cet article