“Obsessions” de Luana Lewis

Publié le par Chloé.N

"Obsessions" de Luana Lewis - Editions Denoël - 2017

Au premier abord, on pourrait croire que Vivien Kaye a tout pour être une femme heureuse. Marié à Ben un financier très en vue, maman d’un petit Lex, mais Vivien est avant tout une femme extrêmement intransigeante aussi bien envers elle-même qu’avec les autres. Tout doit être parfait jusqu’au moindre détail : son poids, son apparence, ses amis, sa famille. Si ce n’est, qu’il lui manque quelque chose pour atteindre la perfection tant désirée.

Quand son corps est découvert dans le Regent’s Canal, l’hypothèse du suicide ne fait aucun doute. Pourtant six mois après sa disparition, pour Rose Lyons, la mère de Vivien, il y a un détail qui  l’empêche toujours de faire son deuil.

Rose va demander à Isaac Ellis, un ancien journaliste rencontré lors d’une réunion de soutien psychologique,  de l’aider à comprendre en enquêtant sur le passé de sa fille.
Mais lever le voile sur les zones d’ombre de la vie de Vivien va révéler de nombreux secrets…

Geste désespéré ou meurtre maquillé ?

Pour ce roman que je classerais dans les romans psychologiques, on démarre sur une trame très classique, avec un air de déjà vu. D’ailleurs, très vite, on croit savoir qui est le suspect. Jalousie, vengeance ? Pas de quoi tenir les 300 pages restantes. Et pourtant… le style de l’auteure risque d’en surprendre plus d’un(e), notamment pour les habitué(e)s des romans psychologiques.

Mené subtilement, Luana Lewis fait progressivement passer nos certitudes en doutes. On suppute sur d’éventuels suspects, idem pour la cause de la mort. Finalement, on s’aperçoit que l’auteure nous mène habilement par le bout du nez.

On explorant le passé de Vivien, on se rend compte que certains personnages sont plus complexes qu’il n’y paraît au départ, avec à quelques reprises un état d’esprit qui peut provoquer une certaine gêne.

Bien que les retours dans le passé ne se suivent pas (on passe de 2003 à 2013 puis de 1989 à 2007 pour revenir en 2013), rien de déroutant tant que l’on reste focaliser sur le personnage principal.

Assez surprenant de prendre le parti de faire mener cette “enquête” sur un supposé suicide par deux personnes qui elles-mêmes n’arrivent pas à faire leur deuil, mais étonnamment et comme tout le roman, ces traits de caractères sont traités avec habilité, et c’est certainement de cette façon que l’auteure amène son lecteur jusqu’au dénouement final.

Au-delà des Obsessions, ce roman touche plusieurs thèmes et nous rappelle que notre passé nous marque à vie.

Pour résumer, une idée de départ assez classique pour arriver à une fin tout aussi classique, que je n’ai pas vu venir, mais c’est bel et bien la manière dont l’auteure nous fait douter, nous mène finalement sur plusieurs pistes qui rend cette histoire intéressante et ma foi, un bon moment de lecture.

Obsessions” de Luana Lewis - Ed. Denoël - 2017

Commenter cet article