“La Femme secrète” d'Anna Ekberg

Publié le par Chloé.N

"La Femme secrète" d'Anna Ekberg - Le Cherche-Midi Editeur - 2017

Ca devait être une matinée comme une autre, une routine bien huilée pour Louise.
Louise Andersen gérante d’un bar restaurant sur l’île de Christiansø, qui veille à ce que tout soit en ordre avant l’arrivée des premiers clients, et Joachim son compagnon, dans son bureau, devant sur son ordinateur, tentant de retrouver enfin l’inspiration pour son prochain roman.
Ce matin-là, à peine Louise a-t-elle ouvert les yeux qu’un homme s’impatiente déjà devant les portes de l’établissement. Il est agité, agacé, frappe à la porte, cogne. L’homme n’a pas l’air d’un ivrogne en mal d’alcool. Il dénote presque avec son costume hors de prix, où sur cette petite île danoise, les locaux ont plus l’habitude de côtoyer les touristes.
Mais il doit absolument parler à Helene. Qui est Helene ? Tout laisse à croire que Louise est Helene, sa femme portée disparue depuis 3 ans. Mais Louise n'a aucun souvenir de ce prétendu mari...

Oubliez le scénario de la femme battue ou trompée qui fuit un mari qui la pourchasse. Ce roman psychologique danois nous emmène dans les méandres de la mémoire, où le côté noir de l’âme humaine montre son véritable visage.
Oubliez le fait que vous ayez lu bon nombre de ce genre de roman pour tenter d’élucider celui-ci avant d’arriver à la dernière page.

Avec ce roman, on suit deux enquêtes menées en parallèle. L’une par Louise, ou Helene, qui pour recouvrer la mémoire va faire plus qu’exhumer son propre passé. L’autre par Joachim, qui souhaite découvrir qui et où se trouve la véritable Louise.

Si au départ l’histoire semble banale, elle ne cessera de vous surprendre tout du long de votre lecture. La construction de ce roman est inattendue et particulièrement réussie. Il en va de même pour la tournure que va rapidement prendre cette Femme secrète. Et chaque détail a son importance.

Dites-vous bien que les deux auteurs derrière le pseudonyme d’Anna Ekberg vous emmènent bien loin de ce que vous aviez pu imaginer au départ, et n’hésitent pas à pousser dans le vice.

Tout réside dans la psychologie des personnages et dans la manière dont l’histoire est construite. Aucune longueur, un style qui tient en haleine, des rebondissements qui tombent à points nommés et évidemment, auxquels on ne s’y attend pas.

Un brin anxiogène, un poil tordu, ce page-turner très dense est parfait de la première à la dernière page.


La Femme secrète” d’Anna Ekberg - Le Cherche-Midi Editeur - 2017

Commenter cet article